Écrire un roman commercial : préparer son intrigue – Partie 2

Voici la suite des festivités en ce qui concerne la préparation de l’intrigue d’un roman.


4. J’ai mon avis sur la question

Ici, il s’agit de développer le point de vue de votre personnage sur sa propre situation. Je m’explique.

Nous avons parlé dans les billets précédents du « Moment Miroir » / « Instant Révélation » au cours duquel le héros découvre quelque chose sur lui qui change totalement la perception qu’il a de lui-même et de sa vie.

Ici, ce « J’ai mon avis sur la question » porte sur la manière dont il vit et réagit AVANT cet instant de révélation.

Vous allez donc montrer QUI il est en ce début de récit au lecteur en mettant en scène les convictions qu’il a sur lui-même et sur le monde.

Dans La cité des ombres, il s’agit du fait qu’Astrée vit mal sa solitude actuelle. La plupart des chapitres du début du roman tournent autour de ce problème et de son mal-être à ce sujet.

C’est aussi une des raisons pour lesquelles elle ne veut pas écouter les mises en garde qui lui sont faites au sujet des Blackthron : elle a son avis sur la question.

5. La mort rôde (1/règle de 3)

Voici le retour de la règle de 3. Cette fois, elle porte sur un autre sujet incontournable au roman : celui où la mort rôde.

Comme c’est la première des trois apparitions de la mort, celle-ci est jolie et édulcorée.

Dans La cité des ombres, il s’agit du saccage du casier d’Astrée. Quelque chose que le personnage principal ne peut ignorer vient de se produire. Et avec ce moment « La mort rôde », nous faisons une promesse au lecteur : quelque chose va se passer. Ce petit événement n’est que le début.

6. Le point de non-retour.

Ici, le personnage saute le pas et aucun retour en arrière ne sera plus possible pour lui.

Dans la cité des ombres, cette impossibilité du retour en arrière est symbolisé physiquement. Astrée se rend sur une presqu’île coupée du monde pendant plusieurs jours.

7. Les ennuis commencent

Ce point incontournable de votre intrigue se diffuse tout au long de plusieurs chapitres. Ce sont de petits incidents qui se produisent et qui laissent penser au lecteur que tout cela va bien mal finir.

Dans La cité des ombres, il s’agit de l’ambiance glauque de la maison, du liquide noir qui s’échappe de son robinet, de cette fille qu’elle entend crier à l’aide, de la mine patibulaire du chauffeur des Blackthron, les livres qui tombent de la bibliothèque. Tous ces petits événements mis bout à bout font monter le suspense et… font que le lecteur tourne la page car il voudrait bien savoir où tout cela va bien pouvoir mener.

8. Un petit passage discret du moment (2/règle de 3)

Hop, ici on offre un moment de figuration discret et naturel de l’objet magique qui va sauver notre héros à la fin.

Il est important que cet objet soit mis en scène de façon discrète, qu’il apparaisse comme figurant plutôt que comme pièce centrale du chapitre. Ce sera le n°2 de notre règle de 3 qui concerne le « Moment Q. »

Dans La cité des ombres, il s’agit d’une scène où Astrée utilise ses pastels. Cette scène est banale et le fait qu’elle dessine secondaire car ce que le lecteur va surtout retenir du chapitre, c’est ce liquide noir et gluant qui va sortir de son robinet et non le pastel qu’elle glisse dans sa poche.

A bientôt pour la suite…

Aurore

2 commentaires sur “Écrire un roman commercial : préparer son intrigue – Partie 2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s