Le besoin de validation

Recevoir l’approbation des autres est un besoin profondément ancré dans notre humanité.

Nous sommes génétiquement programmé pour l’approbation des autres car c’est elle qui, au départ, garantit notre place dans la tribu et donc… notre survie.

Et même si nos modèles de société ont changé, ce besoin persiste. L’approbation existe partout, même au sein des groupes dits « marginaux » : il constitue le besoin d’être reconnu par ses pairs.

Du coup, comment vivre cela quand on écrit ?

La question se pose car il est immanquable qu’en tant qu’auteur nous recherchions sous une forme ou une autre des signes d’approbation.

Soyons honnête : si nous écrivons, c’est en partie pour être lu. Cela veut dire qu’implicitement, il y a quelqu’un qui se trouve face à votre texte et qu’en prime ce quelqu’un doit bien en penser quelque chose.

Tout d’abord, pour pouvoir prendre la question du besoin de validation par le bon côté, il faut se rendre compte que :

1/ votre texte n’est pas vous ;

2/ les réactions de vos lecteurs en disent autant sur eux que sur votre texte ;

3/ ce qui importe, ce n’est pas ce qu’on pense de VOUS, mais ce que votre texte offre au monde

Le point n°3 est pour moi le plus important.

L’écriture est parfois une affaire d’ego – et comment ne pourrait-elle pas l’être ? Savoir écrire est souvent considéré comme un art, et cet art est de façon illusoire pris en otage par un certain type d’élite qui estime avoir le droit de juger, de critiquer ou de condamner ce qu’elle trouve « nul. »

L’écriture est aussi parfois naïvement considérée comme une voie offrant une certaine forme de succès et de reconnaissance (pensez à l’image véhiculée par les médias de l’écrivain auteur de Bestsellers adulé par les foules).

Donc, tout cela, c’est une affaire d’ego.

Je pense que la magie de l’écriture se produit au-delà de cette façon de voir. Quand on écrit, c’est un message qu’on offre au monde. Quand je dis message, je ne parle pas d’une prise de position ou d’un jugement moral. Non. Quand nous écrivons, nous échangeons avec les autres, et cet échange peut avoir pour seul but de divertir, de faire rêver ou voyager.

Dès lors, quand vous envisagez l’écriture de cette façon, quel est votre but ?

En réalité, il est assez simple : il s’agit 1/ de se connecter aux autres ; 2/ de leur offrir quelque chose.

Et quand l’écriture devient une telle monnaie d’échange, la question de l’approbation est bien vite évacuée :

il s’agit de se demander ce que votre texte provoque chez l’autre. Autrement dit, maintenant, c’est à lui que vous pensez et non plus à vous.

Aussi, quand vous vous mettez à écrire, au lieu de vous regarder écrire, angoissé de ce que vos lecteurs penseront de vos mots, de votre texte, de votre histoire, et – disons-le – de « vous », commencez avec la fin en tête (comme dirait Stephen Covey) : demandez-vous ce que vous voulez offrir à votre lecteur.

Ecrivez pour susciter chez lui la réaction que vous voulez susciter en lui. Ecrivez pour l’inspirer, l’émouvoir, le faire rêver. Ecrivez pour lui et non pour votre ego.

Au final, vous vivrez bien mieux le fait de partager vos textes, car leur existence aura pris un tout autre sens : celui du partage et non un besoin de confirmation ou d’approbation.

Ce simple changement de regard dans votre démarche d’écriture pourrait bien transformer votre vie tant il est libérateur d’offrir ses textes, ses histoires… pour créer un moment d’échange et d’ ouverture à l’autre.

D’ailleurs, vos questions ne seront plus tournées vers vous « Tu as aimé ? » (mon texte, mon écriture, MOI) mais vers l’autre : « Qu’as-tu ressenti ? »

Et si votre création est mal reçue, vous le prendrez aussi avec plus de recul et de philosophie.

Vous serez aussi bien plus prompt à retourner écrire car l’écriture sera devenue pour vous un outil de communication. Vous voudrez recommencer quand ce que vous avez essayé n’a pas marché, vous améliorer, tester d’autres choses…

Quelle différence  et quelle libération !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s